Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association Consultations Psychologiques de Paris-sud

La Haute autorité de santé n'estime pas satisfaisante la prise en charge des dépressions

9 Novembre 2017 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux, #thérapeutiques

Le recours aux antidépresseurs doit être limité à certains cas, suivi et associé à une psychothérapie

"Quel que soit le niveau de dépression, la prise en charge repose en premier lieu sur un soutien psychologique qui peut tout à fait être conduite par le médecin traitant, par un psychologue ou un psychiatre pour les cas complexes et/ou sévères notamment. Il peut prendre la forme d’une psychothérapie de soutien ou d’autres psychothérapies.

Les antidépresseurs ne doivent pas y être systématiquement associés : ils ne sont pas indiqués en cas de dépression légère, peuvent être envisagés pour les dépressions modérées et doivent en revanche être proposés d’emblée pour les dépressions sévères (voir tableau en infra). Des consultations régulières toutes les 4 à 8 semaines doivent être programmées pour évaluer la tolérance et l’efficacité du traitement, le moduler si besoin, et surveiller d’éventuels comportements suicidaires ou des facteurs extérieurs pouvant les déclencher. Une fois les symptômes disparus, le traitement médicamenteux devra être poursuivi entre 6 et 12 mois pour prévenir le risque de rechute ; l’arrêt sera progressif et accompagné par le médecin".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article