Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Consultations Psychologiques de Paris-sud

Articles avec #cinema tag

Film Folles de joie

6 Juillet 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Cinéma, #thérapeutiques

Un film pétulant et chaleureux qui nous emporte allègrement au royaume de la folie. Du pur concentré de bonne humeur.

Ce film très bien interprêté par Valeria Bruni Tedescihi et  Michaela Ramazotti renvoie aussi à une certaine réalité de la psychiatrie en France, dont la structure est  progressivement désossée de ses moyens thérapeutiques au profit de l'abord chimiothérapique. Ici, l'importance des lieux où l'on peut se ressourcer est réaffirmée.

 

Une pétition court toujours, que vous pouvez lire ici :

Pour  une psychiatrie humaniste :

https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-de-la-sant%C3%A9-pour-une-psychiatrie-humaniste

 

pour lire une présentation allez ici : http://www.avoir-alire.com/folles-de-joie-la-critique-du-film

pour lire une présentation allez ici : http://www.avoir-alire.com/folles-de-joie-la-critique-du-film

Lire la suite

Film Le divan du Monde

17 Mars 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Cinéma

Film Le divan du Monde

Sortie le 16/03/2016:

Réalisé par : Swen de Pauw

Le cabinet du docteur Georges Federmann est un lieu exceptionnel. Chez ce psychiatre agréé par la DDASS pour l'examen des malades étrangers, consultent des patients français et des demandeurs d'asile. Pour certains d'entre eux l'aide médicale constitue le dernier moyen de rester sur le territoire, pour d’autres c’est un soutien pour garder l’envie de vivre. Originaires du quartier, du village voisin ou d'un autre continent, ils viennent raconter ici leur histoire.

À travers le travail quotidien du cabinet de Georges Federmann, un psychiatre indépendant, agréé par la DDASS et la préfecture du Bas-Rhin ( France – Alsace ) pour l’expertise psychiatrique des demandeurs d’asile, le film « Le Divan du Monde » se fait le témoin des consultations de patients français et étrangers aux origines très diverses.

Le film se tournera sur plus d’un an, en huis clos, construisant son récit en cinéma direct, filmant au quotidien ce qui se trame à l’intérieur de ce lieu pas comme les autres : une salle d’attente où se rencontrent les patients, le bureau de la secrétaire où l’on se confie parfois, une cuisine où l’on vient prendre un café ou fumer et le cabinet du psychiatre où se déroulent les consultations.

Tous les protagonistes du film apparaitront à visage découvert. Leurs histoires personnelles se développeront au fil de leurs venues régulières. Certains y viennent pour trouver un point d’ancrage dans leur existence difficile, pour soigner des troubles psychiatriques profonds, des dépendances lourdes aux médicaments, à la drogue ou à l’alcool. D’autres viennent raconter leur difficulté à affronter la vie et la violence du monde. Tous viennent trouver des conseils, une écoute, de la douceur, et même de la joie et du rire souvent. Certains viennent en couple depuis des années. Ceux qui sont arrivés plus récemment, de Mauritanie, d’Algérie ou d’Ukraine, trouvent ici un refuge face à l’impossibilité de vivre dans leur pays compte tenu de leur maladie et de leur situation.

Au delà de l’évidence du travail mené par ce docteur, de l’empathie et de la force que dégagent les histoires de ces patients, le film interroge la place de la psychiatrie dans notre société et dans différentes cultures du Monde. Ce faisant, il donne une image profondément humaniste de ce que les plus fragiles d’entre nous perçoivent de la dureté du monde qui les entoure et de la difficulté d’y trouver sa place.

Bande annonce: http://www.seppia.eu/fr/le-divan-du-monde/

Lire la suite