Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association Consultations Psychologiques de Paris-sud

Articles avec #sujets et enjeux tag

BURN-OUT : La HAS (Haute autorité de Santé) prépare des recommandations à l’attention des médecins

1 Février 2017 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux, #thérapeutiques

La HAS planche sur le burn-out

par Rozenn Le Saint et François Desriaux
Article Web - 31 janvier 2017
 

La Haute Autorité de santé (HAS) prépare des recommandations à l’attention des médecins pour la prise en charge thérapeutique et l’accompagnement des personnes atteintes de burn-out. En excluant la prévention et en intégrant la fragilité psychologique individuelle, la démarche inquiète des médecins du travail.

Le burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel, a le vent en poupe. Sa reconnaissance comme maladie professionnelle est l’un des chevaux de bataille de Benoît Hamon, vainqueur dimanche soir de la primaire socialiste. Et, depuis juin 2016, une mission d’information emmenée par le député frondeur Gérard Sebaoun, lui-même ancien médecin du travail, planche sur ce thème à l’Assemblée nationale. Son rapport devrait sortir d’ici la fin du premier trimestre.

Selon nos informations, la Haute Autorité de la santé (HAS) a également été saisie de cette question par un courrier de Marisol Touraine daté du 27 avril 2016. Dans les documents de travail de la HAS auxquels Santé & Travail a eu accès, il est indiqué que la ministre de la Santé a souhaité « l’élaboration de recommandations de bonne pratique à destination des médecins du travail et des médecins généralistes sur le repérage, la prévention et la prise en charge du syndrome d’épuisement professionnel (SEP) ou burn-out, ainsi que sur l’accompagnement des personnes lors de leur retour au travail ». Cette demande s’inscrit dans le troisième plan santé au travail (PST3), lequel prévoit de s’attaquer à la prévention des risques psychosociaux (RPS), notamment à celle du burn-out.

Exit la prévention

Sauf que, d’après les documents que nous nous sommes procurés, la version du projet de « fiche mémo » soumise à des experts de différentes disciplines, à des associations de patients et à des organismes de recherche a d’emblée écarté la prévention. « Ces recommandations se limitent au volet clinique du thème : l’action sur le milieu et l’organisation du travail est exclue du champ de ces recommandations », peut-on lire dans le préambule. Celle-ci est « néanmoins indispensable dans une démarche de prévention primaire, secondaire ou tertiaire du burn-out », affirme l’un des documents de la HAS. Mais elle est renvoyée à un groupe de travail associant l’ensemble des responsables des ministères du Travail et de la Santé et des partenaires qui aborderont cette question dans le cadre du PST3.

Un choix qui étonne et inquiète plusieurs spécialistes de santé au travail que nous avons consultés. Ainsi, pour l’un d’entre eux, « ce “saucissonnage” n’est pas pertinent, surtout que les recommandations de la HAS s’adressent certes aux généralistes, mais aussi aux médecins du travail, lesquels sont chargés d’une mission exclusivement préventive ».

Pour Philippe Davezies, chercheur en médecine et santé au travail, « la confusion de départ [avant la saisine de la HAS, NDLR], c’est d’avoir fait du burn-out une maladie. Cela fausse tout le raisonnement. Le syndrome d’épuisement professionnel est une manifestation de la souffrance au travail, une spirale dangereuse qui peut déboucher sur des pathologies psychiques classiques, comme la dépression, ou sur des pathologies somatiques chroniques, comme les pathologies cardiaques. Pour éviter de basculer dans la maladie, la voie la plus sûre est d’aider les salariés à penser et à exprimer les conflits de logique non discutés auxquels ils se trouvent confrontés en situation de travail et qu’ils affrontent dans l’isolement ».

Fragilité personnelle

Une autre approche de la HAS sème le trouble chez les professionnels de la santé au travail : celle des caractéristiques personnelles des sujets (traits de personnalité, antécédents dépressifs…) comme facteurs de risque du burn-out. Certes, le projet de fiche mémo discuté prend bien soin de préciser que « ces facteurs individuels ne peuvent servir qu’à préconiser une prévention renforcée, et ne sauraient bien sûr en aucun cas constituer un élément de sélection des travailleurs », mais la mention de tels facteurs choque plusieurs de nos interlocuteurs des services de santé au travail. « Evoquer les fragilités personnelles comme un terreau propice au développement du burn-out n’incite pas à la réflexion sur les mesures collectives destinées à prévenir ce risque lié à l’organisation du travail », regrette l’un d’entre eux. D’autant que le rapport d’élaboration de la HAS, qui a servi de base à l’établissement de la fiche mémo, rappelle qu’en l’état actuel des données scientifiques il est impossible d’établir un lien de causalité entre ces caractéristiques personnelles et le syndrome d’épuisement professionnel.

Rôle clé du médecin du travail

Au-delà de ces aspérités, on retiendra du projet de fiche mémo que la HAS invite d’abord les médecins du travail à s’interroger sur les conditions de travail et les six catégories de facteurs de RPS tirés du rapport de Michel Gollac : l’intensité et l’organisation du travail inadaptées, les exigences émotionnelles importantes, l’autonomie inadaptée, les relations de travail dégradées, les conflits de valeurs et l’insécurité de l’emploi.

Dans la partie consacrée à la prise en charge des victimes d’épuisement professionnel, sujettes « au risque suicidaire, aux troubles de l’adaptation, anxiodépressifs, syndromes post-traumatiques chroniques », la HAS préconise que « le médecin traitant se [mette] en contact avec le médecin du travail (sous réserve de l’accord du malade) pour alerter et avoir un éclairage sur le lieu de travail ».

Elle souligne également le rôle clé du médecin du travail et de l’équipe pluridisciplinaire dans la préparation au retour à l’emploi du salarié traumatisé par ses conditions d’exercice professionnel.

Lire la suite

Spectacle avec Catherine Dolto et Emma la clown

18 Janvier 2017 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux

Nous avons le plaisir de vous annoncer le nouveau spectacle de
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Catherine Dolto et Emma la clown
à Paris :
Grand symposium : Tout sur l’amour
 
qui a lieu jusqu’au 30 janvier au théâtre de Belleville
 
 (94 rue du faubourg du temple, Paris 75011 )
 
« Emma la Clown, extravagante et touchante à la fois et Catherine Dolto, psychanalyste, merveilleusement complice de son binôme, jongle entre rires et gravité, entre langage scientifique et familier. » L'Humanité
 
 
Lire la suite

En Laponie finlandaise, la méthode thérapeutique de l'"Open Dialogue"

6 Janvier 2017 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #thérapeutiques, #Sujets et enjeux

Comment la Laponie Occidentale a fait disparaître la schizophrénie de toute une région

Une méthode qui a fait ses preuves depuis 30 ans.

Son axe est l'écoute de l'ensemble familial plutôt que le "traitement" du patient identifié psychotique ou malade. Et aussi une certaine abolition des places de soignant et soigné.

Et tout cela dans un grand respect de chacun.

 

 

 

"La méthode Open Dialogue est basée sur plusieurs principes fondamentaux. Le principe essentiel, cela n'est pas surprenant, est l'ouverture du dialogue.

Une conversation sans secrets, sans hiérarchies, qui valorise la voix de chaque participant aux soins, surtout celle de ceux qu'on appelle les "clients".

De même, les thérapeutes travaillent en équipe, ils réfléchissent et discutent ouvertement les uns avec les autres de leurs réflexions et de leurs sentiments, devant les clients et leurs familles.

Bien que ces principes semblent assez raisonnables, en pratique ils sont assez éloignés de presque tous les modèles en santé mentale." 

On peut ajouter aussi de la majorité des méthodes pratiquées par la psychiatrie en France, où la principale thérapeutique est souvent uniquement médicamenteuse.

 

Pour en savoir plus :

http://www.forumpsy.net/t868-open-dialogue-la-methode-qui-a-pratiquement-eradique-la-schizophrenie-en-finlande

Lire la suite

Sommes-nous tous fous ? Qu’est-ce la psychose ?

18 Décembre 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux

Dans une série à écouter   sur France Culture,        dans l'émission

Les nouveaux chemins de la connaissance

la question est posée :

Mais qu'est-ce vraiment que la psychose ? Comment se distingue-t-elle

de la névrose ? Et quel est son rapport à la normalité ? Peut-on d'ailleurs tracer

une ligne claire entre le psychotique et l'homme dit "sain" ?

La psychose recouvre de nombreux phénomènes psychiques : hallucinations auditive et visuelle, paranoïa, délire de persécutions... La psychanalyste et philosophe Colette Soler explore aujourd'hui les recoins de la psychose.

Lien :

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance/sommes-nous-tous-fous-44-quest-ce-la-psychose#

Lire la suite

PRISE EN CHARGE DE L’AUTISME : Vote à l'assemblée nationle le 10 décembre

6 Décembre 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #autisme, #Sujets et enjeux

OUI AU LIBRE CHOIX DE LA MÉTHODE DE SOIN
NON À L’INTERDICTION DE LA PSYCHANALYSE

Nous voulons attirer votre attention sur la dérive liberticide de la proposition de
résolution déposée par Monsieur Fasquelle et quatre-vingt-treize députés auprès de la Présidence de
l’Assemblée nationale le 13 octobre 2016, invitant le Gouvernement à « promouvoir une prise en
charge de l’autisme basée sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé », tout en
l’invitant également « à condamner et interdire les pratiques analytiques sous toutes leurs formes
car n’étant pas recommandées par la HAS ». Nous sommes très surpris que cette proposition fasse
suite à l’intervention du Président de la République qui, lors la Conférence nationale du Handicap,
le 19 mai 2016, a souhaité que le 4 e Plan Autisme soit celui « de l’apaisement et du rassemblement.
Parce que nous devons avoir toutes les réponses et les réponses les plus adaptées, sans préjugés et
sans volonté d’imposer une solution plutôt qu’une autre ».

Lire la suite ici et signer la pétition si vous le souhaitez :

https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-l-assembl%C3%A9e-nationales-et-mesdames-et-messieurs-les-d%C3%A9put%C3%A9s-autisme-oui-au-libre-choix-de-la-m%C3%A9thode-de-soin-non-%C3%A0-l-interdiction-de-la-psychanalyse?recruiter=643118435&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

 

Lire la suite

Un livre qui sort : Psychothérapies du sujet âgé

31 Octobre 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #thérapeutiques, #Sujets et enjeux

      

    Le vieillissement s'accompagne de difficultés psychologiques, sentiments de vide, idées dépressives, voire suicidaires, perte de sens à la vie, difficultés aussi relationnelles.

Cet ouvrage traite plutôt du versant pathologique des questions du psychisme et du vieillissement.

Il a l'intérêt de poser que, quel que soit l'age, il est possible d'aider la personne qui souffre.

Voici la quatrième de couverture :

 une prise en charge adaptée, qui a pour objectif de dépister, d'évaluer, de traiter, de prévenir tous les types de pathologies, mais aussi de prendre en compte le bien-être psychologique dans le souci de préserver au maximum l'autonomie.

           L'accompagnement psychothérapeutique – qu'il soit individuel, de groupe, familial, du couple - est particulièrement indiqué.


Ainsi, ce livre aborde :

Partie I - Les principales pathologies du vieillissement pour une bonne compréhension des problèmes somatiques et psychopathologiques des personnes âgée.

Partie II – Les principaux instruments dévaluation avec les échelles et questionnaires dévaluation de ces pathologies et des troubles associés.

Partie III - Les prises en charge psychothérapeutiques et les nouvelles technologies.


Des cas cliniques viennent étayer ces différentes approches. Les interactions des traitements biologiques avec les psychothérapies sont également évaluées.

Lire la suite

Quand la dépression touche aussi les enfants

19 Octobre 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux

En France, entre 2,1 et 3,4 % des enfants seraient en dépression. Ce sujet tabou trouve de plus en plus d’échos chez les scientifiques.

Ils ont moins de 12 ans et ont toute leur vie devant eux. On les croirait joyeux, insouciants. Et pourtant, le sentiment de mal-être peut aussi les toucher. Pendant longtemps, la dépression chez les enfants a été passée sous silence. Comment concevoir que des petits puissent être aux antipodes de ce que l’on s’imagine d’eux : enjoués, innocents et pleins de rêves ? Encore aujourd’hui, le sujet reste tabou, mais les langues commencent à se délier. Il était temps. En France, en 2010, entre 2,1 et 3,4 % des enfants étaient en effet touchés par des troubles dépressifs, selon les données de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Pourquoi sombrent-ils eux aussi dans ce mal-être ?

Lire la suite ici :

http://www.la-croix.com/Famille/Parents-et-enfants/Quand-la-depression-touche-aussi-les-enfants-2016-10-18-1200797155?utm_source=Newsletter&utm_medium=e-mail&utm_content=20161019&utm_campaign=newsletter__crx_parents&utm_term=407221&PMID=f0e171f450a2d548851f2c5bafe134a6

Lire la suite

Meeting du Collectif des 39 : « Enfance effacée..? Résister, Inventer! »

21 Septembre 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux

Meeting  du Collectif des 39 :   « Enfance effacée..? Résister, Inventer! »

Le Collectif des 39 est inquiet et en colère face à l’évolution de nos sociétés, avec l’affaissement permanent des systèmes de solidarité publiques.

Il organise un meeting poétique et politique intitulé

« Enfance effacée..? Résister, Inventer! ».

Ce meeting aura lieu le dimanche 16 octobre 2016

de 9h à 18h à la Parole Errante à Montreuil,

9, rue François Debergue (Métro Croix de Chavaux).

L’entrée est libre et gratuite.

L’objet de cette journée est de dénoncer la logique gestionnaire qui entame la liberté de penser et d’agir, particulièrement dans le champ de l’enfance. Nous apporterons aussi le témoignage de la force, de la beauté et de l’intelligence d’autres pratiques qui respectent l’imaginaire et le temps de l’enfance.

Avec ce meeting nous voulons amplifier les solidarités, tisser des liens entre les mouvements individuels de résistance à la mise à mal de nos métiers, à la disparition tendancielle, dans les eaux glacées du calcul égoïste, de ce qui construit l’humain.

Regardez le programme ici:

http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=8317

Lire la suite

La Santé mentale, un bonheur sous contrôle : Un livre et un entretien

26 Juillet 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux

La Santé mentale, un bonheur sous contrôle : Un livre et un entretien
Une réflexion sur l'histoire libératrice de la santé mentale et la récupération actuelle de cette belle idée qui a donné lieu à des changements radicaux d'accueio et de traitement durant le XXè siècle
« Le piège avec la santé mentale est le suivant : concept progressiste il y a cinquante ans, les acteurs de terrain ne peuvent que se féliciter de la prise en compte de cette problématique sanitaire et sociale. Aussi, comprendre que la santé mentale est devenu un instrument pour gouverner les hommes n’est pas chose aisée (…) Comprendre que la santé mentale s’insère dans une légitimation du discours de l’adaptation est importante pour comprendre les enjeux : « la santé mentale est la capacité de s’adapter à une situation à laquelle on ne peut rien changer. »
Comment un concept à l’origine progressiste, comme celui de la santé mentale est-il devenu un outil de gouvernement des conduites au service d’une économie néolibérale hyper-individualisante ?
Un entretien avec Mathieu Belhassen sur la chaîne marseillaise Radiogrenouille:

http://www.radiogrenouille.com/actualites-2/sujets/la-sante-mentale-vers-un-bonheur-sous-controle/

Lire la suite

Psychiatre à l'écoute des victimes des attentats

14 Juin 2016 , Rédigé par c-p-p-sud Publié dans #Sujets et enjeux

Il s'agit de proposer une écoute, et d'aider à repérer parmi les effets dus au traumatisme ceux qui signent l'impact de l'événement mais qui vont être intégrés par la personne et ceux qui risquent de s'enkyster et qui nécessitent des soins à plus long terme.

Lire la suite ici :

http://oedipe.org/actualites/piernikarch

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>